Accueil - Journées québécoises de la solidarité interantionale (JQSI) - Association québécoise des organismes de coopération interantionale (AQOCI)

Avocats sans frontières Canada - Un poste de coopérant.e volontaire spécialisé.e en violences basées sur le genre (VBG) en Haïti


Date limite: 11 octobre 2019 à 17h00
Offert par Avocats sans frontières Canada
Types d’emploi: Volontariat/CoopérantE
Lieu de l’emploi: À l’étranger

APPEL DE CANDIDATURES – PROJET « ACCÈS À LA JUSTICE ET LUTTE CONTRE L’IMPUNITÉ » (AJULIH)
Un poste de conseiller.ère juridique sur les violences basées sur le genre est disponible !
Poste : Un poste de coopérant.e volontaire spécialisé.e en violences basées sur le genre (VBG)
Pays d’affectation : Haïti
Durée : Trois mois
Date de début : Janvier 2020
Langue de travail : Français
Conditions : Les mandats sont de nature volontaire. Tous les frais liés à l’affectation (nourriture, logement, assurances, billet d’avion) sont couverts par le programme.
Le mandat est non accompagné.
Les volontaires doivent participer à des séances de formation et préparation prédépart.

Autre condition :
Contexte
Active en Haïti depuis 2006, ASFC est une organisation non gouvernementale de coopération internationale dont la mission est de soutenir la défense des droits humains des groupes ou des personnes les plus vulnérables par le renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique.

Le projet AJULIH, d’une durée de cinq ans, financé par Affaires mondiales Canada, aspire à favoriser l’accès à la justice pour les personnes en situation de vulnérabilité (PSV), particulièrement les femmes, les mineur.es et les détenu.es. Par son action, ASFC veut contribuer à mobiliser la société civile en tant qu’actrice incontournable du renforcement de la justice. Le projet s’inscrit dans le contexte de la Politique d’aide internationale féministe du Canada et vise à promouvoir l’égalité des genres et renforcer le pouvoir des femmes et des filles par l’accès à la justice et leur autonomisation par le droit.

Haïti a ratifié les conventions internationales et régionales majeures sur les droits des femmes et contre les violences dont elles sont victimes. Toutefois, un système de justice défaillant, un faible accès à la justice pour les femmes et un contexte patriarcal historique les empêchent de jouir de leurs droits.

ASFC vise, entre autres, à favoriser le recours accru aux tribunaux et à faire émerger en Haïti la pratique du litige stratégique en matière de droits des femmes et de violences basées sur le genre (VBG).

Pour ce faire, le projet entend contribuer à l’émergence d’un noyau d’avocat.es spécialisé.es et engagé.es en la matière, qui soient capables de mener à bien des dossiers de litige stratégique touchant les droits des femmes et des filles. Dans cette lignée, un Cabinet d’avocat.es spécialisé.es en litige stratégique de droits humains (le CALSDH) a été créé en novembre 2018. ASFC cherche à accompagner techniquement les avocat.es de ce jeune cabinet dans les services offerts de
représentation juridique ainsi que dans le cheminement des dossiers souvent complexes de litige stratégique.
Pour ce faire, un.e coopérant.e volontaire spécialisé.e en matière de violences basées sur le genre (VBG) aura pour mandat d’accompagner les avocat.es du CALSDH et l’équipe d’Avocats sans frontières Canada en Haïti en matière de litige touchant les droits des femmes et les VBG.

Sécurité
La sécurité des coopérant.es volontaires et des autres collaborateur.trice.s est au coeur des préoccupations d’ASFC et de ses partenaires. Des mesures et protocoles de sécurité sont appliqués pour le personnel local, les expatrié.es, les coopérant.es volontaires et le personnel en mission court terme.
Les candidat.es sélectionné.es sont formé.es en matière de sécurité et doivent s’engager à respecter les mesures et protocoles. Les activités n’étant entreprises que s’il existe des garanties suffisantes et que les conditions s’y prêtent, ASFC peut reporter ou annuler le déploiement de volontaires, notamment pour des motifs liés à la sécurité.

Description du poste
Un.e coopérant.e volontaire apportera un appui technique et juridique aux avocat.es du CALSDH, ainsi qu’à l’équipe d’Avocats sans frontières Canada en Haïti, en matière de litige touchant les droits des femmes et offrira un appui aux cas emblématiques.

Concrètement, le/la volontaire peut être amené.e à réaliser les tâches suivantes :

  • Évaluer les compétences techniques en matière de litige touchant les droits des femmes du CALSDH et de l’équipe d’ASFC en Haïti et établir les priorités de renforcement des capacités pour la durée du mandat ;
  • Renforcer et accroitre les capacités techniques des avocat.es du CALSDH en matière de litige touchant les droits des femmes par des outils méthodologiques ou de formation ;
  • Effectuer un mentorat au profit de l’équipe du CALSDH en regard notamment à :
    o la gestion des dossiers en matière de VBG et les services légaux à fournir aux
    survivantes de VBG ;
    o la préparation des victimes et/témoins aux audiences ;
    o la rédaction des actes de procédures pertinents ;
    o la formation sur l’accompagnement juridique et psychosocial des femmes
    victimes de violence (techniques d’entrevue, confidentialité, respect et mise en
    confiance) ;
    o l’analyse des critères applicables pour identifier le caractère stratégique des
    affaires relatives aux droits des femmes et aux VBG ;
    o l’analyse de la preuve et du droit applicable aux affaires identifiées ;
    o l’élaboration de la stratégie juridique incluant les arguments juridiques et la
    jurisprudence applicable ;
    o la documentation et la systématisation des informations dans les dossiers,
    incluant l’organisation et la classification des preuves ;
    o la rédaction de documents soumis aux tribunaux nationaux et/ou aux instances
    internationales ;
    o la formation des avocat.es sur l’égalité de genre et l’autonomisation des femmes
    par le droit.

Qualifications et aptitudes (exigences)

  • Dix ans d’expérience devant les tribunaux dans des litiges relatifs aux droits des femmes ;
  • Formation universitaire en droit ;
  • Expériences pertinentes acquises à des niveaux de responsabilité élevés, de préférence dans la promotion de l’accès des femmes à la justice, la formation juridique et les lois et politiques internationales et nationales relatives à l’égalité des sexes et aux droits des femmes ;
  • Connaissance de l’élaboration et la mise à disposition de programme de soutien aux survivantes de VBG, y compris les services et conseils juridiques et psychosociaux ;
  • Connaissances des mécanismes et instruments internationaux de protection des droits des femmes ;
  • Expériences en mentorat, accompagnement, assistance technique, transmission de savoir-être et transfert de compétences ;
  • Maîtrise du français parlé et écrit ;
  • Capacité à s’adapter à des situations et conditions de travail parfois difficiles (mesures de sécurité restrictives, ressources limitées, difficultés logistiques, travail sous pression, etc.) ;
  • Capacité à travailler en équipe dans des milieux de travail variés ;
  • Excellentes habiletés relationnelles ;
  • Compétences informatiques de base (Word, Excel, Outlook) ;
  • Respect absolu de la confidentialité.

Atouts

  • Expérience de coopération internationale ;
  • Expérience de bénévolat en milieu interculturel ;
  • Engagement auprès d’organisations pour la promotion et la défense des droits des femmes ;
  • Connaissance du créole haïtien ;
  • Expérience auprès de communautés ou de groupes en situation de vulnérabilité ;
  • Expérience de travail en Haïti ;
  • Connaissance du contexte social, économique et juridique de pays en développement ou en situation post-conflit.

Conditions d’admissibilité

  • Les candidatures de citoyen.nes canadien.nes et de résident.es permanent.es au Canada seront privilégiées, mais d’autres candidatures pourront être considérées ;
  • Être couvert.e par le régime d’assurance santé de sa province ou par un régime privé ;
  • Être disponible pour participer à une formation prédépart.

Processus de sélection
Les candidat(e)s intéressé(e)s doivent présenter leur dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) en français à l’adresse suivante : recrutement.pcv@asfcanada.ca.

Les postes seront affichés jusqu’à ce qu’ils soient comblés.
Nous remercions tout(e)s les candidat(e)s de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées.


Journées québécoises de la solidarité interantionale (JQSI) - Association québécoise des organismes de coopération interantionale (AQOCI)

CE SONT 10 JOURS : Pour participer à des activités, des rencontres et des échanges dans tout le Québec ! Pour mieux comprendre les enjeux de notre planète et pour découvrir comment s’engager en faveur d’un monde plus juste et plus équitable ! Pour découvrir les organismes québécois qui se mobilisent au quotidien dans douze régions du Québec !

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmploisDroits des femmes et égalité des genresConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité L’Éducation à la citoyenneté mondiale Objectifs de développement durable (ODD)